« Mais puisque l’étendue ne nous déserte pas, puisque nous ne sommes ni un nuage ni un vent, mais une conscience humaine condamnée à l’espace, et vouée à sa promiscuité, à son insupportable densité, nous devons chercher les postures mentales les plus propres à nous permettre de nous enfoncer en lui » – Jean-Pierre Richard dans Onze études sur la poésie moderne

Publicités